Nous étions trois dans le même bureau. Deux codeurs et un troisième constamment sur son portable. Les deux premiers ont soumis une proposition : que le troisième poursuive ses conversations ailleurs, plus près du Pôle Nord. Le troisième a rapidement rétorqué une contre-proposition : « Fabriquez-moi une cabine téléphonique. »

Fait.

« Ce jour-là, nous avons cessé de coder. Nous sommes devenus des experts en acoustique. »

La cabine était moche et pas très insonorisée mais nous avions trouvé notre vocation. Nous avions compris qu’une multitude de lieux de travail souffraient du même problème et qu’aucune solution n’était disponible. Ce jour-là, nous avons cessé de coder. Nous sommes devenus des experts en acoustique. Une cabine téléphonique silencieuse, une ventilation silencieuse et un environnement silencieux. Nous avons même préparé notre café avec des hertz et des décibels. Ça a marché.

Notre cabine téléphonique s’est avérée super-fonctionnelle. Des entreprises comme Microsoft, SAP et Deloitte ont adoré nos cabines téléphoniques que nous avons vendues par milliers. Nous vendions du silence – mais c’était une erreur.  Nous pensions avoir résolu la question du bruit alors que nos clients voyaient plus loin.

Nos clients nous ont dit de penser à deux entreprises à la lutte pour les mêmes candidats. Notre entreprise offre une rémunération plus attrayante alors que l’autre promet que ses employés seront heureux au travail. Laquelle aura le plus de succès ?

Le bonheur s’impose sans coup férir. Les gens heureux produisent un meilleur travail qui, à son tour, engendre le succès. En d’autres termes, le succès est le fruit du bonheur et pas le contraire. Une épiphanie ! En résolvant la question du bruit, nous avons éliminé un obstacle au bonheur – un seul – mais il devait en rester d’autres.

« Le bruit n’est que la queue de l’éléphant. Nous devons dompter tout l’animal. »

Le travail évolue énormément et rapidement. La pertinence dans un contexte industriel ne s’applique pas au domaine de l’information. Ce qui marche dans un bureau en espace ouvert ne fonctionne pas dans des espaces polyvalents. Et tous nos apprentissages sur les nouvelles méthodes de travail dans le numérique sont devenus obsolètes dès lors que nous avons commencé à travailler côte à côte avec l’intelligence artificielle.

Le bruit n’est que la queue de l’éléphant. Nous devons dompter tout l’animal. Nous devons éliminer tous les obstacles au bonheur et, pour ce faire, nous devons d’abord les identifier. Un boulot vraiment passionnant.

Nous avons la ferme intention d’être heureux dans cette aventure.